À propos de

L’Afrique est et reste le berceau de l’humanité.  nous avons tous découverte et tout inventer les plus grand génie du passer à nos jours sont des africains dans l’informatique c’est un africain qui détient 6 brevet sur 9 Comme le disait quelqu’un, « Aucune race ne possède le monopole de la beauté et de l’intelligence ».De grands savants comme Aristote, qui avait souligné, formellement, que l’Égypte est le berceau des Mathématiques, lui, spécialiste de la métaphysique, avait précisé que les égyptiens étaient excessivement noirs de peau, en parlant de leur physionomie.? Tout le monde occidental venait s’instruire en Afrique plus précisément en Égypte.

Le savant grec Hérodote, témoin oculaire, atteste que « les anciens Égyptiens ont la peau noire et crépus les cheveux. ». Le monde anglophone l’a compris mais, c’est dans le monde francophone que ces vérités sont encore occultées aujourd’hui.

L’Histoire moderne doit rétablir certaines vérités. Savez-vous que le plus grand musicien de tous les temps, selon l’Occident, est Beethoven ? Or, ce dernier est un descendant d’Afrique noire. Mais, ce même Occident a voulu par tous les moyens le blanchir. Pourquoi ? La contribution du monde noir à la science et aux techniques modernes mérite d’être soulignée.

Grâce à son expansion démographique, l’Afrique est à ce jour le deuxième continent le plus peuplé au monde après l’Asie. C’est ainsi que l’on retrouve, parmi sa population, des génies et des inventeurs exceptionnels. Certains d’entre eux ont même su trouver la bonne idée pour changer le monde, ou presque. L’Afrique francophone n’est pas dignement représentée  puisque cette partie du continent ne compte qu’un inventeur sur la liste du site Afrique.times, même si elle occupe la première place du classement.

Il s’agit du Camerounais  d’origine, Arthur Zang. Il est l’inventeur du fameux Cardiopad, un appareil devenu incontournable dans le monde de la médecine, surtout en cardiologie. En effet, cet ingénieur a fabriqué une tablette spéciale avec un écran tactile qui a la capacité de faciliter les examens cardiaques. Mais ce qui rend particulier son appareil, c’est qu’on peut l’utiliser même pour des examens à effectuer dans un endroit éloigné. Ainsi, les résultats obtenus peuvent être envoyés directement grâce à un réseau sans fil, à des spécialistes ou des laboratoires afin de subir des analyses plus profondes.

Le Dr Trevor Lloyd Wadley, d’Afrique du Sud, vient en deuxième place. C’est lui qui a développé et inventé le Telluromètre ou micro-distancemètre MRA 1, en 1959. Avec son appareil, il a pu développer un ionosonde capable de mesurer l’ionosphère de la planète terre. C’est également cet ingénieur qui a déterminé le circuit en boucle de Wadley, ce qui a permis de stabiliser les récepteurs de communication.

Le troisième meilleur inventeur du continent est Allan Mc Leod Cormack. Il est le père du scanner. En effet, le scanner est l’ingénieux travail du physicien Allan McLeod Cormack, originaire d’Afrique du Sud. Avant sa construction, le physicien avait fait une étude sur les probabilités de développement d’une section radiologique dans le système biologique. Ce qui lui permettra de définir des théories et des bases sur la construction du scanner CT. Sa théorie a été publiée dans des documents scientifiques en 1963 et 1964. C’est  finalement à partir de ses théories que le Britannique Godfrey Hounsfield construira les fameux scanners CAT très utilisés actuellement dans les grands hôpitaux. En 1979, les deux scientifiques se sont vu octroyer le Prix Nobel de la science sur ce projet et cet appareil qui a révolutionné le monde médical.

D’origine marocaine, Rachid Yazami vient en quatrième place. Ce scientifique a fondé son étude sur la recherche et le développement des batteries au Lithium-ion et en ion pour faire fonctionner les téléphones portables. Sa création est actuellement très utilisée par des firmes fabricant de Smartphones comme Samsung, Nokia ou encore Apple. À noter que Yazami est une scientifique qui sort du prestigieux Institut polytechnique de Grenoble où elle a acquis un diplôme d’ingénieure.

Né et habitant au Malawi, William Kamkwamba ( cinquième inventeur sur le classement d’Afrique.times)  est un autodidacte qui a réussi à fabriquer un moulin à vent, générateur d’électricité qu’il installa pour sa maison. Pour sa fabrication, le Malawite a utilisé des vieilles pièces de vélo ainsi que des matériaux qu’il a trouvés dans un chantier naval. En plus de cette invention atypique, William a aussi développé un appareil qui permet de pomper l’eau avec l’énergie solaire. Une autre invention qu’il a offerte à son village pour que tout le monde puisse en bénéficier.

La sixième place est occupée par les Sud-Africains Louis Stevenson et Liebenberg Lindsay. Ils ont créé et inventé le Cybertracker qui est un terminal portatif ayant la capacité de suivre la trace des animaux mis en liberté. La spécificité de cet appareil, c’est qu’il est connecté au réseau satellite pour permettre la navigation sur un territoire donné. C’est également un outil avant-gardiste étant donné que ces inventeurs l’ont fabriqué en 1996. Cet appareil est utilisable même par les analphabètes, grâce à une interface spécifique installée sur le Cybertracker.

Comme la sixième place, la septième aussi est tenue par un duo d’origine sud-afircaine. Il s’agit de Gordon Mayhew-Ridgers et Paul Van Jaarsveld. Ces deux savants ont réussi à développer une technologie qui permet aux antennes cellulaires de réduire le niveau de bruit qu’elles dégagent. En effet, la plupart du temps, les stations de base cellulaire sont très bruyantes. La technologie de Gordon Mayhew-Ridgers et Paul Van Jaarsveld est installée en Afrique du Sud dans la station de Vodacom.

George Pratley se place au huitième rang grâce à  une colle qui a déjà voyagé sur la lune. Ce Sud-Africain a permis à l’équipage d’Apollo XI, en 1969, de recoller les morceaux de leurs navettes et de revenir sur terre, avec la colle Pratley. Tandis que  son compatriote, Ferdinand Chauvier, est le père de l’aspirateur nettoyant de piscine. Cet appareil spécial permet d’aspirer automatiquement les saletés de la piscine en étant alimenté par le système de filtre du bassin.

Le célèbre Henri Johnson a inventé le pistolet de vitesse,  un appareil très utilisé dans le domaine du sport, notamment le softball, le baseball ou le tennis pour mesurer la vitesse de la balle. C’est aussi un appareil de sécurité utilisé par les policiers qui traquent les mordus de vitesse sur route.

Ces inventions qui contribuent à l’évolution de l’humanité en simplifiant la vie de la population méritent une reconnaissance mondiale. La nouvelle génération des inventeurs africains doit emboîter le pas afin de faire valoir la créativité du continent.

Voici une liste non-exhaustive des inventions réalisées par des hommes et des femmes de la diaspora africaine, qui ont changé le monde et resteront incontournables ad vitam æternam.

L’Afrique n’a pas son pareil pour former les future génies du monde et surtout arrêter de donne toutes vôtres fortune pour des kilomètre de discriminions pour certain le désert sera leurs dernier requiem et d’autre servirons de nourriture aux sétacés sans chance de retours pour en jouir. Les enfants de Mama Afrique vous êtes riche et laver toujours été en ce jours l’Afrique a plus que jamais besoin de vous pour l’aidée a vous projet et développer votre propre richesse c’est ce que les autre continent ont compris et parfois avec perfidie cherche à vous induire en erreur comme jadis.

Il ne tien qua vous de restorer la grandeur de l’Afrique et son système éducatifs.